Bloggy Bag

http://brassebouillon.zeblog.com/

Calendrier

« Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

brasse-bouillon

J'suis instit mais je me soigne ...

Blog

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

This is a meeeeeeen's world

Par brasse-bouillon :: 16/05/2008 à 0:07

Alors là, y’a vraiment des trucs qui vont pas dans c’te société. Les lois sont faites par les hommes, pour les hommes, moi j’vous l’dis. Imaginez-vous que je me trouve aujourd’hui dans la scandaleuse et absurde obligation de laisser un bébé de 10 semaines pour retourner bosser, autrement dit m’occuper des enfants des autres ! Alors que :

1. Je l’allaite.

2. Je n’ai aucun mode de garde : les crèches ne prennent pas les enfants de moins de 3 mois, et dans ma ville, il y a une liste d’attente de … 3 ans !!! En général, une place se libère quand l’enfant est en âge de rentrer à l’école.

3. A 10 semaines, c’est inhumain de séparer un enfant de sa mère, bordel !!!

                                                                        

On veut construire une société de névrosés ou quoi ??? Faites des gosses, allaitez-les, mais à 10 semaines, retournez bosser et laissez vos chiards, feignasses de bonnes femmes ! Seul moyen de prolonger un peu son congé : trouver un médecin complaisant qui va accepter de prétendre que vous êtes « déprimée », « asthénique ».

                                                    

 

Sténic, moi ? On croit rêver ! Je viens de donner naissance à une magnifique petite fille en pleine santé, et je suis déprimée ?! Et ben je vais vous dire un truc : moi Brasse-Bouillon, qui ai manqué 3 demi-journées en 8 ans d’une brillante carrière, j’ai dû, la honte au front, me faire établir un certificat de complaisance ! Ma légendaire conscience professionnelle a simplement changé d’objet : mon boulot, aujourd’hui, c’est d’aimer et choyer le bout d’chou que j’ai mis au monde !

Déprimée, moi … Un comble ! Bon, OK, ça fait un an que j’ai dû dire adieu aux apéros et à mes chères Chesteurfildes, ce qui suffirait largement à justifier une grave baisse de sérotonine. Imaginez un peu : jamais de ma vie je n’ai vu passer autant de bouteilles de champagne ! Par caisses il les ramenait, l’heureux pôpa ! Et ben croyez-moi ou pas, j’ai fait le jour de l’An au Champomy !!! L’a intérêt à filer doux, ma progéniture : « Comment ça, tu veux pas finir ta soupe ?! Après tout ce qu’elle a fait pour toi, ta mère-la pôôôôvre !!! Ingrate, va ! ».

 

                                                

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://brassebouillon.zeblog.com/trackback.php?e_id=321799

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Bloggy Bag - Blog créé avec ZeBlog